Strat©gie vers l'entrepreneuriat | INITIATIVE CLDEM

download Strat©gie vers l'entrepreneuriat | INITIATIVE CLDEM

of 8

Embed Size (px)

description

Le CLDEM accorde une grande importance au démarrage et au succès des nouvelles entreprises. Le Centre local de développement économique des Moulins a donc décidé de participer à la consultation sur la stratégie de l'entrepreneuriat.

Transcript of Strat©gie vers l'entrepreneuriat | INITIATIVE CLDEM

1 Avis du CLDEM

VERS UNE STRATGIE DE LENTREPRENEURIAT

Avis du Centre local de dveloppement conomique des Moulins (CLDEM) dpos au ministre du Dveloppement conomique, Innovation et

Exportation (MDEIE) le 29 novembre 2010

AVANT-PROPOS

Il nous fait plaisir, au Centre local de dveloppement conomique des Moulins, de participer la consultation sur la stratgie de lentrepreneuriat. Nous flicitons le ministre du Dveloppement conomique de lInnovation et de lExportation (MDEIE) davoir enclench cette dmarche puisque nous avons la conviction que les entrepreneurs sont les vritables crateurs de notre richesse collective. En plus de jouer un rle de premier plan dans la MRC Les Moulins par la promotion des investissements et laide aux entreprises existantes, le CLDEM accorde une grande importance au dmarrage et au succs des nouvelles entreprises. Avec le Fonds Jeunes Promoteurs, la mesure Soutien au travail autonome, le Fonds local dinvestissement, le Fonds dconomie sociale, le Fier Les Moulins et, plus rcemment, la Fondation canadienne des jeunes entrepreneurs, le CLDEM appuie le dmarrage dune trentaine dentreprises par anne. Elles sont plus de 250 actuellement en opration dans la MRC Les Moulins au sein du ClubEntrepreneurship spcifiquement constitu pour les promouvoir. Quatorze de celles-ci sont laurates du Concours qubcois en entrepreneuriat. Leur taux de survie aprs cinq ans est de lordre de 65%. En plus des entreprises en dmarrage, le CLDEM destine son offre de services 542 entreprises industrielles et technologiques. Un nouveau volet visant intgrer le tertiaire moteur nos services est en prparation. En 2007 le CLDEM, avec lappui des Chambres de commerce de Mascouche et de Terrebonne, a mis sur pied une cellule de mentorat daffaires. En 2009 le CLDEM ajoutait un volet ses oprations pour soutenir lentrepreneuriat technologique comportant notamment une entente de collaboration avec le Centre dentreprises et dinnovation Montral (CEIM). Le CLDEM est galement linstigateur du Fier Les Moulins, dont le portefeuille est principalement constitu de jeunes entreprises innovantes. La MRC Les Moulins, compose des villes de Mascouche et Terrebonne, figure parmi les collectivits qui connaissent la plus forte croissance dmographique au Qubec. Avec une population de plus de 140 000 habitants, caractrise par son jeune ge, et un fort taux de travailleurs (80% contre 72% en 2006 pour lensemble du Qubec), Les Moulins participent activement lactivit conomique de Lanaudire et du Grand Montral. Ces dernires annes la progression de lemploi sest avre encore plus rapide que la croissance de la population active de telle sorte que lautonomie en emploi est en progression. La MRC Les Moulins constitue un milieu dynamique propice aux affaires. Elle est une localisation gagnante tant pour les opportunits daffaires quelle offre que pour le soutien lentrepreneuriat quelle procure. Tous ces lments nous permettent daffirmer que la MRC Les Moulins contribuera de faon significative lmergence de la prochaine gnration dentrepreneurs au Qubec. Nous esprons que cet avis saura inspirer la stratgie lentrepreneuriat actuellement en prparation et que celle-ci nous permettra de donner pleine mesure notre potentiel de dveloppement entrepreneurial.

2 Avis du CLDEM

SENSIBILISATION ET PROMOTION Dvelopper davantage la culture entrepreneuriale est un enjeu pour le Qubec. Le faible niveau de valorisation de lentrepreneur pourrait expliquer certains retards observs au Qubec en matire de taux entrepreneurial ou de taux de cration dentreprises. a) Diriez-vous qu lheure actuelle, dans votre rgion, limage de lentrepreneur est valorise?

Dans Les Moulins lentrepreneuriat est valoris. Il sagit dun milieu en dveloppement et propice aux affaires. Le tissu conomique est largement compos de PME, ce qui en soit est de nature favoriser lesprit dentreprise. Lactualit conomique est bien couverte au plan local par les hebdos rgionaux ainsi que par la publication depuis prs de trente ans dun magazine (produit par La Revue en collaboration avec le CLDEM) valorisant lconomie locale et les entreprises. Toutefois il est certain que Les Moulins, comme toutes localits au Qubec, tirerait profit dune culture populaire plus favorable aux entrepreneurs en valorisant lautonomie et le succs financier rcompensant le risque sans pour autant stigmatiser lchec.

b) Quelles sont les initiatives de votre territoire pour dvelopper davantage la culture entrepreneuriale?

Le CLDEM entretient dexcellents rapports de collaboration avec le Carrefour jeunesse emploi des Moulins et encourage le volet sensibilisation lentrepreneuriat men par cet organisme dans le cadre de la Stratgie jeunesse du Gouvernement du Qubec. Par ailleurs nous participons activement au Concours qubcois en entrepreneuriat dont le volet scolaire est bien dploy sur notre territoire. Toujours en milieu scolaire, une Jeune entreprise est en place lcole St-Sacrement ainsi quun Club entrepreneur au Cgep de Terrebonne. Nous dispensons rgulirement nos ateliers dinformations sur lentrepreneuriat au Centre de formation professionnelle des Moulins ainsi quau Cgep de Terrebonne o nous avons rcemment cr une bourse tre remise au meilleur plan daffaires produit dans le cadre du programme de techniques de gestion et comptabilit. chaque anne le CLDEM prsente la nouvelle Cuve soient les entreprises dmarres en cours danne avec notre appui technique et financier. Cette crmonie est accompagne de la remise dun certificat chacun des nouveaux entrepreneurs et fait lobjet dune diffusion dans les hebdos locaux. Le CLDEM a par ailleurs dvelopp un site Internet spcifique lentrepreneuriat le ClubEntrepreneurship o on y retrouve une description des nouvelles entreprises ainsi que de courtes vidos prsentant des tmoignages dentrepreneurs. Au plan de linformation locale nous alimentons rgulirement les mdias locaux avec les nouvelles portant sur les nouveaux investissements.

3 Avis du CLDEM

c) Les entrepreneurs tablis dans votre rgion simpliquent-ils dans la valorisation de

lentrepreneuriat? De quelle faon?

Lengagement structur des entrepreneurs cet gard est relativement rcent. La mise en place de la Cellule de mentorat daffaires, une initiative conjointe du CLDEM et des chambres de commerce locales, regroupe 17 mentors. Sans tre ddi la valorisation de lentrepreneuriat, le mentorat projette une image favorable par les liens solidaires entre les gnrations dentrepreneurs. Les mentors sont aussi de bons ambassadeurs de la cause entrepreneuriale et nous nhsitons pas leur faire appel pour tmoigner de leur exprience.

d) Quels moyens devrions-nous mettre en uvre pour acclrer davantage le dveloppement de la

culture entrepreneuriale au Qubec?

En milieu scolaire il faut poursuivre ce qui est amorc mais de faon plus structure et persistante. Il faut aussi encourager lautonomie des lves et le sens de linitiative tout en canalisant certains comportements priori drangeants qui reclent potentiellement des aptitudes entrepreneuriales. Aussi, de la mme faon que les programmes sports-tudes foisonnent, peut-on imaginer, si a nexiste pas dj, un programme entreprise-tude ? Il faut aussi encourager les contacts des entrepreneurs avec le milieu scolaire considrant que ce ne sont pas tous les lves qui ont la chance dtre en relation avec un parent ou un proche en affaires. Encore plus que lcole, la famille est le premier lieu o se dveloppent les attitudes et les comportements. limage de la campagne de sensibilisation lducation des enfants mene par la Fondation Lucie et Andr Chagnon, une initiative similaire pourrait viser les parents en vue dencourager les attitudes entrepreneuriales. La tlvision fait peu de place lentrepreneurship, outre la rcente mise en onde de Gnration inc. Sans nous prononcer formellement sur le financement et les mesures fiscales aux productions culturelles, nous suggrons dexaminer cette question afin de dterminer lopportunit dintgrer un volet portant sur la cration et la diffusion de contenus en lien avec lentrepreneuriat.

4 Avis du CLDEM

CRATION DUNE ENTREPRISE (PR-DMARRAGE ET DMARRAGE) Aprs le capital de risque, la cration dune entreprise est la phase de la chane entrepreneuriale dans laquelle le gouvernement du Qubec investit le plus (219,3 M$, soit 39 % du budget annuel total consacr au soutien lentrepreneuriat). Cest aussi au cours de cette phase quil soffre le plus de services lentrepreneur, grce lintervention de diffrents organismes locaux, car il sagit dune phase dterminante dans le dveloppement dun entrepreneur. a) Diriez-vous que les services offerts aux entrepreneurs dans votre rgion sont connus et

rpondent aux besoins de tous les types de clientles? (Par exemple : jeunes, communauts culturelles, femmes, etc.)

Les services ont toujours avantage tre plus connus. Nous utilisons tous les moyens notre disposition pour les faire connatre, dont les mdias (hebdos et tlvision communautaire, radio rgionale), les tablissements denseignement, nos propres publications, Internet et, plus rcemment, les mdias sociaux. Il faut constamment poursuivre et consolider ce positionnement considrant la croissance rapide de la population. Nous invitons aussi le MDEIE profiter des tribunes auxquelles il a accs pour rappeler lexistence du rseau des CLD quil appuie financirement titre de guichet unique lentrepreneuriat. Pour ce qui est de la rponse aux besoins, le taux de succs des entreprises aprs cinq ans dopration (deux entreprises sur trois toujours en opration compar au taux national de un sur trois pour les entreprises de moins de cinq employs) nous conforte quant la qualit de la prestation de services aux entrepreneurs. Cette consultation nous amne